Chers visiteurs,

Que vous soyez simplement de passage ou de fidèles lecteurs, tout d’abord bienvenue ! Et merci.

Je pense qu’une présentation s’impose afin que vous puissiez comprendre le contenu que vous trouvez ici, aussi divers et varié soit-il. (Le temps de lecture de ce monologue est estimé à 2 minutes et 30 secondes, vous seul savez ce que cela vous permet de faire simultanément).

Tout d’abord, permettez-moi de vous ôter d’un doute : je suis bien une femme même si je ne m’appelle ni Rosa ni Chelton (vous trouverez l’origine de ce nom dans un article de ce blog, je vous laisse mener l’enquête).

Critères de recensement actuels : trente ans et des poussières, en concubinage avec l’Amour-enfin (il est pour moi ce qu’est David pour Victoria, ce qu’est Nino pour Amélie, ce qu’est Jack pour Rose, … enfin vous voyez l’idée), heureuse maman d’adoption d’un petit yorkshire répondant (quand il veut) au doux nom de Pixel (rapport à sa taille, tout ça … Nous tenions à lui enseigner dès le plus jeune âge l’importance de l’autodérision), et par ailleurs drôle et douce belle-mère de deux enfants vivant de l’autre côté de la Terre, ayant fait de moi une adversaire redoutable au Uno et au jeu des 7 familles (au point que j’hésite à inclure ces compétences à mon CV).

Régulièrement géolocalisée à Paris depuis 5 ans désormais (après avoir passé ma vie à dire « Ah non, le Nord, jamais ! »), je dois avouer que j’attends tout de même avec une certaine impatience ce jour où je pourrai bouger ma poussière dans un endroit proposant un peu plus d’espaces verts, un peu plus d’ensoleillement et peuplé d’êtres humains un peu plus détendus. En attendant je profite des merveilles de cette ville et elle en compte bien plus que ce que je m’étais imaginé.

Professionnellement parlant, mon activité principale actuelle consiste à veiller à la sécurité et au confort d’un grand nombre de passagers (sans tenir compte du fait qu’ils le méritent parfois plus ou moins) à bord d’un engin à moteurs, volant à des milliers de pieds d’altitude. Profession plus communément appelée hôtesse de l’air, ou personnel navigant commercial pour les initiés (PNC pour les experts). Plus qu’un métier, c’est surtout une vocation, une passion. Vous trouverez donc une catégorie dédiée à mes anecdotes, mes souvenirs, mes conseils. Evidemment, c’est aussi un métier qui me permet de voir du pays (comme disent les jeunes), et donc vous trouverez une rubrique dédiée à mes spots préférés lors de chacun de mes voyages ou escales.

Alors, bien sûr, aujourd’hui, j’ai l’impression de flotter sur un petit nuage rose (tout s’explique n’est-ce pas ?) à destination du bonheur (mais le connaît-on vraiment un jour ? Vous avez 2 heures) mais le chemin est encore parsemé de nombreux challenges et projets.

D’ailleurs, en parlant de projets, il fût un temps où j’étais agent immobilier. Porteuse de trousseau ou encore ouvreuse de porte, oseront penser certaines personnes bien mal renseignées. C’était un métier que j’aimais et qui m’animait jusqu’à ce que je me sente devenir une « commerciale de maisons ». Et quand on n’aime un métier plus que pour l’argent qu’il peut rapporter, il est temps (selon moi) d’en changer. En revanche, c’est resté une de mes nombreuses passions et j’ai décider d’en vivre autrement en investissant moi-même. La mode étant aux formateurs en immobilier (pour certains plus proches du charlatanisme qu’autre chose), je ne vous proposerai pas de formation, pour laquelle vous devrez vendre un rein pour apprendre ce à quoi vous avez accès gratuitement sur internet ou via des livres. Et puis je n’en ai ni l’ambition, ni les compétences. En revanche je vous partagerai mes expériences, mes erreurs, mes réussites, mes stratégies en immobilier et ce sera un plaisir de lire les vôtres ou de répondre à vos questions (trop sympa !).

Puisqu’on parle d’argent, j’ai une confidence à vous faire : j’ai longtemps fait partie de ceux qui considèrent leur salaire comme un buffet à volonté et qui attendent l’indigestion pour s’apercevoir qu’ils ont trop mangé. Aujourd’hui, je fais partie des autres. De ceux qui anticipent. Ceux qui calculent. Ceux qui visualisent. Ceux qui (se) projettent (coucou la team Excel). Ceux qui rentabilisent leurs achats (sauf les livres et les chaussures, ça, ça ne compte pas). Je me suis passionnée pour ce sujet et je me forme actuellement, en parallèle, au métier de conseillère en gestion de patrimoine (CGP) et en investissements financiers (CIF). Aujourd’hui, en attendant, je suis auditrice en gestion de budget de la famille et j’aide ceux qui le souhaitent à définir leurs objectifs financiers par le biais de tout un tas de questions (ça ressemble à un test Cosmo mais en mieux). C’est un CGP-CIF agrémenté qui prend ensuite le relais de l’accompagnement. Vous retrouverez donc mes petits secrets pour maîtriser son budget et devenir copain avec le banquier (je vous arrête tout de suite, ça n’implique rien de sexuel et la corruption n’est pas une option).

Enfin, pour clôturer ce joyeux bordel organisé, après de nombreuses expériences sur mon propre corps avec lequel j’ai toujours mené une guerre acharnée contre le yoyo, je peux affirmer avoir enfin trouvé ce qui me convient : l’alimentation pauvre en glucides (autrement appelée low carb). Étant complètement fan de pâtisserie, je me fixe donc le challenge d’adapter mes recettes fétiches vers ce mode d’alimentation. Toutes ne le peuvent pas, mais quand j’estimerai qu’elles le sont, vous les retrouverez dans une catégorie dédiée. L’Amour-enfin étant lui-même un digne héritier de cuisiniers tout droit venu de l’île de la Réunion, vous trouverez aussi son carnet de recettes pour voyager sans partir loin.

Maintenant que je vous ai fait faire le tour du propriétaire, je vous laisse visiter. Tout l’intérêt de ce blog étant de partager, je vous invite à user et abuser des commentaires pour commenter ainsi que du formulaire de contact pour … me contacter !